Rentrée au CP : 5 conseils pour les devoirs 2


Rentrée au CP - 5 conseils pour rester zen avec les devoirs

Cette année mon fils aîné a fait sa rentrée au CP ! Une nouvelle étape pour lui et pour nous car désormais nous avons la responsabilité d’encadrer les devoirs et de l’accompagner dans son apprentissage selon une méthodologie bien orchestrée, celle de sa maîtresse.

Pour gérer au mieux cet interlude quotidien, j’ai demandé à une amie institutrice et maman de 2 enfants quels étaient ses trucs et astuces pour que les devoirs ne deviennent pas une épreuve. Je les applique depuis la rentrée, cela fonctionne pour l’instant plutôt très bien donc je me suis dit que cela pouvait aussi vous intéresser.

Voici donc 5 conseils pour faire les devoirs après l’école et qui fonctionnent plutôt bien chez nous. A noter, mon fils reste à l’études et au centre de loisirs le soir et je ne le récupère que vers 18h15 donc le timing de la soirée est assez serré puisque devoirs + bain + diner + jeux + histoire se condense de 18h45 à 20h30 pour mes 2 enfants !

 

Grâce aux devoirs on partage l’apprentissage

Tout d’abord, un grand merci à mon amie Clo qui m’a donné tous ces conseils plein de bon sens et qui m’a surtout en premier contextualiser les devoirs. En effet, il me semble tout d’abord important en tant que parents de se poser la question : qu’est-ce que les devoirs et à quoi ça sert ? En tant qu’adultes nous avons connus les devoirs enfant et nous en avons des souvenirs plus ou moins heureux… les derniers remontent aux études supérieures ou au lycée mais avons-nous vraiment des souvenirs de CP ? Personnellement non ! Je pense qu’il est important de sortir de ses souvenirs pour ne pas reproduire des schémas négatifs ou pour ne pas simplement avoir des a priori négatif. En effet, j’entends souvent autour de moi : « oh les devoirs c’est la corvée », « oh non cette année il a des devoirs! », « la maitresse donne trop de devoirs »… bref ce n’est pas très positif et les enfants le ressentent !

Le premier conseil est donc de prendre conscience que les devoirs c’est un moment de partage avec les parents. A l’école, en CP, les enfants apprennent à lire, à écrire et les bases des mathématiques. Ce sont des notions essentielles pour leur vie future qu’ils vont utiliser à tout moment et bien entendu en dehors de l’école. Il me semble donc important pour nous parents de faire le lien entre l’école et la maison, et c’est tout l’enjeu des devoirs : un moment de partage et une continuité dans l’apprentissage. C’est aussi l’occasion de leur montrer à quel point on est fier d’eux et notamment dans une fratrie d’avoir un moment privilégié avec eux.

Bref les devoirs c’est super !

 

Je ne suis pas la maîtresse !

Autre conseil essentiel qui nous a beaucoup aidé au démarrage : « je ne suis pas la maîtresse, je suis ta maman ! »

Comme je le disais plus haut, la maîtresse (ou le maître) est le référent de l’enfant en terme d’apprentissage. Les enfants en classe prennent des habitudes de travail, acquiert une méthodologie, des pratiques que nous ne connaissons pas ou peu. Vouloir imposer sa méthode c’est aller aux devants de frustrations et cela peut être bloquant. Il est donc important d’expliquer quel est notre rôle par rapport aux devoirs. Voici ce que j’ai dit à mon fils dès le 1er jour car je sentais une certaine opposition de son côté et un refus de tout ce que je disais ou faisais : « Je ne suis pas la maîtresse, je suis ta maman, quand j’étais petite j’ai appris autrement et je ne sais pas comment tu fais en classe. Montre moi, explique moi, moi aussi je dois apprendre à faire les devoirs avec toi car c’est la première fois pour moi. »

Je lui rappelle de temps en temps quand je sens de l’opposition et cela fonctionne très très bien, les tensions sont tout de suite apaisées.

Les pieds en l’air si tu veux

Troisième conseil que je trouve pertinent et plein de bon sens : laisser l’enfant choisir sa meilleure position pour faire ses devoirs. Les enfants ont besoin de bouger (mon fils particulièrement), ils sont dans le corps, ils écoute leur corps. Les obliger à être assis à table pour les devoirs va souvent à l’encontre de leur ressenti et il faut dire qu’ils le sont déjà suffisamment en classe. Comme je le disais plus haut, les devoirs c’est un moment de partage et c’est aussi un temps pour eux pour assimiler seul ce qu’ils ont appris en collectivité. Si être allongé par terre leur convient alors faîtes leur confiance ! Si cette position ne s’avère pas pratique pour écrire, ils en changeront 😉

Pour l’instant, chez nous comme les devoirs concerne la lecture, on aime se caler ensemble soit sur le canapé ou sur son lit… et en 5 minutes c’est fait !

Je tenais aussi à vous parler d’une autre amie qui a eu une idée brillante avec son fils. Au niveau de l’apprentissage de la lecture, les enfants apprenne à compter les syllabes pour décortiquer les mots. Par exemple, mon fils tape dans ses mains à chaque syllabe ce qui lui convient très bien. Le fils de mon amie, aussi en CP, avait du mal avec la méthode de sa maîtresse car son corps n’était pas du tout sollicité dans l’exercice. Du coup, comme il aime le foot, sa maman a modifié l’exercice en jeu et à chaque syllabe correspondait un but ! Résultat : nickel, il a tout compris et ne s’est pas trompé une seule fois ! Tout ça pour vous dire qu’il faut être attentif au ressenti des enfants car il ne fonctionne pas de la même manière. Donc si vous voyez qu’il y a des freins sur certains exercices, n’hésitez pas à créer d’autres jeux, à sortir du cadre école car les devoirs à la maison c’est aussi ça : partager un bon moment ensemble, en faire un jeu et pas de stress !

 

Le meilleur moment c’est tout le temps

Autre conseil pourtant évident : le meilleur moment pour faire le devoir c’est celui qui convient à tout le monde ! Bon là, je ne suis peut-être pas très clair… L’idée c’est de ne pas chercher à imposer un moment à votre enfant, par exemple celui du retour à la maison. A peine arrivée chez lui, hop on se remet sur une chaise pour faire les devoirs. Et bien ce n’est pas forcément une solution et cela peut même créer beaucoup de frustrations. Mettez-vous à leur place, vous rentrez du travail, vous avez encore une présentation à finir, est-ce que vous avez envie à peine rentrée de vous y remettre ? Pas forcément, des fois, voir très souvent, on a besoin d’un temps de décompression et bien pour les enfants c’est pareil. Ils n’ont pas vu leur chambre de la journée, ont été en collectivité non stop, ont discuté de leurs jouets avec leurs copains et ont eu plein d’idées. Je ne sais pas pour vous, mais mon fils a peine rentré n’a qu’une envie aller jouer tranquille dans sa chambre.

Chez nous, on a pris notre rythme comme cela et cela fonctionne plutôt bien, en semaine, le temps des devoirs est avant l’histoire du soir. C’est un temps calme, un moment d’échange qui lui est consacré avant le coucher et comme cela il retrouve les mots étudiés dans l’histoire du soir. Je ne dis pas que c’est LE meilleur moment, je dis que pour l’instant, c’est NOTRE meilleur moment. Des fois, s’il est prêt et qu’il veut me montrer ce qu’il a appris on fait aussi les devoirs avant le bain au retour de l’école mais j’avoue que c’est plus rare car souvent c’est moi qui ne suis pas prête ;).

 

Une trousse magique pour faire les devoirs

Enfin, dernier conseil très simple et pourtant évident : avoir une super trousse magique dédiée aux devoirs ! Quoi de plus ludique que de faire ses devoirs avec sa trousse préférée et des stylos si rigolos ! Pour l’école, trousse et stylos sont assez sobres par contre à la maison on en profite : trousse Dark Vador, stylos 4 couleurs, gomme magique, stylos de maman… bref la totale et tout de suite il est plus sympa de faire les devoirs 😉

 

 

 

 

 


Répondre à aunomi Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Rentrée au CP : 5 conseils pour les devoirs